Tournoi de foot et 350 ans du seminaire Saint-Irenee de Lyon

Ce week-end Lyon accueillait le 13ème tournoi de foot des futurs prêtres et religieux. En effet samedi 4 mai, sur le stade Vuillermet, ancien stade du Lou, se sont affrontées 25 équipes de séminaristes en provenance de toute la France pour un tournoi de foot en 7 contre 7.

L’ambiance était fraternelle et conviviale, malgré une météo capricieuse et le désir ardent de gagner, présentdans toutes les équipes. Heureusement les arbitres officiels de l’évènement ont permis grâce à leur expérience que l’enjeu de la victoire ne vienne pas affecter de tensions désordonnées certains matchs. En effet, cetévènement est unique dans l’année de formation des futurs prêtres, c’est le seul moment où ils peuvent prendre letemps de se rencontrer, de partager leurs expériences, leur cadre de vie et le chemin par lequel Dieu les a appelésà devenir prêtres, …

Au terme de matchs souvent très disputés, la finale a opposé les locaux du séminaire Saint-Irénée de Lyon àl’outsider de cette année, le séminaire Saint-Jean de Nantes. Les lyonnais l’ont emporté 1-0 au terme d’un match équilibré, les nantais n’ayant vraiment pas démérités. C’est donc le séminaire Saint-Irénée de Lyon qui garde lacoupe jusqu’à l’année prochaine en attendant qu’elle soit remise en jeu durant le prochain tournoi qui devrait sedérouler dans la région parisienne.

Le lendemain, le séminaire Saint-Irénée Lyon a fêté son 350ème anniversaire avec les séminaristes présents au tournoi ainsi que les familles, amis, paroissiens et les prêtres qui sont passés par ce lieu de formation. Plus de 500 personnes étaient présentes en cette journée festive qui a débuté par la messe à la cathédrale Saint-Jean-Baptiste, suivi d’un repas au sein même du séminaire. Durant l’après-midi, se sont déroulées de nombreuses activités comme une conférence sur la formation des futurs prêtres, témoignages et petits exposés par les séminaristes ainsi que des visites du lieu de vie. Tout cela dans une atmosphère chaleureuse conviviale où le maître mot était la rencontre avec les séminaristes : « Venez rencontrer vos prêtres de demain ! ».

Nicolas Choulet