Retour sur les Labos de la foi août 2015

Retour en photos ! 

Reportage photos de Nicolas CHOULET

 

Témoignage de Ludivine 

En arrivant, je ne m’attendais pas à grand-chose… C’est entraînée par une amie que j’ai décidé de m’inscrire en session 1, sans idée précise de ce que j’allais en retirer. Or je crois aujourd’hui que c’est l’une des plus belles expériences d’Eglise qu’il m’ait été donné de vivre, et c’est avec un grand enthousiasme que j’attends – déjà – la prochaine session !

            Les Labos offrent une occasion incontournable de faire le point sur la connaissance que nous avons de notre propre foi (nous sommes plusieurs à avoir reconnu n’avoir jamais ouvert le Catéchisme…) et, ainsi, de fourbir nos armes (toutes spirituelles et intellectuelles, bien entendu) afin d’aller en rendre compte à l’extérieur. Cette semaine de réflexion et de prière a été particulièrement précieuse pour moi qui suis une toute jeune néophyte, baptisée à Pâques. Elle m’a permis de prendre encore un peu plus conscience de l’engagement total de ma vie qu’implique la réception des sacrements de l’initiation, en plus de me fournir bon nombre d’outils pour mieux répondre à tous les incroyants que je croise et que mon parcours et ma foi nouvelle interpellent. Pour cela, étudier en première session les quatre grands piliers de la foi catholique (le Credo, les dix commandements, les sept sacrements et le Notre Père), si connus mais si peu approfondis, n’est pas négligeable.

            Mais l’expérience laborantine ne se limite pas à l’ambiance studieuse des enseignements… Elle est aussi priante grâce à la liturgie des heures, l’adoration eucharistique, la messe quotidienne… Et bien sûr, les Labos de la foi, c’est aussi beaucoup de fous rires, de jeux, de belles rencontres, de repas fraternels, de marches dans la splendeur des paysages alpins ! J’ai particulièrement goûté cette semaine de fraternité toute simple mais enracinée dans le Christ, moi qui ne peux pas la vivre de la même manière avec mes proches athées. C’est aussi une occasion de faire l’expérience concrète de l’Eglise au niveau diocésain, grâce à la présence de jeunes et d’animateurs venus de tout le diocèse et, bien sûr, de notre évêque Mgr Barbarin.

            On ne quitte pas les Labos comme on y est arrivé. Ils nous offrent tous les outils pour en revenir, comme c’est mon cas, déterminé à trois choses : la sainteté (grâce à la redécouverte d’un cœur-à-cœur constant avec le Seigneur), l’effort dans l’intelligence de la foi (les enseignements appellent à être développés et assimilés), et l’apostolat : faire la rencontre de tant de personnes différentes mais toutes unies par la même joie du Christ ne peut que donner envie d’en témoigner !

Voilà de quoi faire de nous de véritables passionnés de l’Evangile, d’une passion engageante… mais réfléchie !

Témoignage d’Etienne 

La dixième édition des Labos de la Foi s’est déroulée à nouveau cette année, du 17 au 23 août, dans le cadre enchanteur du petit village d’Abondance, entouré de hauts sommets alpins absolument magnifiques et occasions de belles promenades.

Les promenades furent en effet bien nécessaires aux membres de la Session 2 pour reprendre un peu leur respiration après les différents enseignements reçus durant les matinées. Séminariste depuis 4 ans, je n’avais pas encore participé aux Labos de la Foi. Petit privilège, je suis passé directement en 2e année : eh bien je dois dire que j’ai été très impressionné par le niveau des enseignements ! Comme le souhaitait le Cardinal, il s’agit bien, en effet, de rattraper le retard « acquis » au catéchisme pour remettre à niveau l’intelligence de notre foi, souvent restée au stade CM2… Comme dans nos études profanes nous avons en général au moins un Bac+2, il y a un fort décalage, et donc du travail !

Je m’attendais à un approfondissement des articles du Credo ou des 10 Commandements, vus en session 1.  Nous l’avons fait à quelques-uns durant les repas, les balades ou la vaisselle, au gré des questions de chacun, ou tous ensemble durant les temps de débat. Mais au programme de la session 2, des questions fondamentales pour pouvoir comprendre la Parole de Dieu, l’interpréter, prier avec elle, en vivre… Nous avons ainsi étudié les liens qui unissent Parole de Dieu, Ecriture, Tradition, Eglise, Magistère… avec une belle inclusion artistique : commencée par l’étude de bas-reliefs bibliques, notre session s’est terminée avec le Messie de Haendel, splendide illustration du livre d’Isaïe (notamment) ! Tout fut captivant, tout nous a incités à ne pas attendre la session 3 pour ouvrir notre Bible et pour travailler à notre compréhension de la foi catholique.

J’ai beaucoup aimé cette semaine où la formation, de grande qualité, donc, laissait aussi leur place à la prière, la célébration de la messe, une vie fraternelle et familiale très joyeuse et dynamique, des repas trop copieux heureusement suivis de temps de sieste, de grandes balades en montagne… Je reviendrai avec joie pour tout cela, ainsi que pour l’ambiance, les veillées (hâte de voir les prochains « session 2 » nous faire rire !), les homélies du Cardinal qui nous a fait l’honneur de sa présence, et les débats animés sur Adam et Eve, la vérité dans les autres religions, l’appartenance de Nantes à la Bretagne, la liberté de l’homme face à la toute-puissance de Dieu, etc.

Il me semble que les Labos de la Foi sont la meilleure formule pour grandir dans l’intelligence de notre foi tout en nouant de vraies amitiés avec des jeunes de notre diocèse. Alors… venez et voyez !

 

Témoignage de Marien 

 Invité par le Cardinal Barbarin, je n’imaginais pas mon arrivée dans un cadre si intime et spirituel.
En effet en arrivant sur ce lieu de la Haute Savoie tant en retrait de la vie active mais à la fois sensiblement lié à celle-ci, nous avons tous eu, entre frères et sœurs l’opportunité de rencontrer de nouvelles personnes et d’entreprendre le début des enseignements de première session.

Quand je suis arrivé je pensais à une semaine plus orientée sur l’aspect d’une retraite amicale, fraternelle ..

Je me suis trompé : C’était bien mieux que cela !

L’enseignement qui nous était donné d’apprendre et de réapprendre permettait à chacun de remettre en question sa foi et ses connaissances plus ou moins appronfondies concernant l’étude des quatre grands piliers de la Foi (Les sacrements, le Credo, les Dix Paroles ainsi que le « Notre Père »). Le savoir qui y est partagé est si beau et grand. Il donne tant à approfondir et à méditer pour soi le soir après un repas où tout le monde est ouvert à la discussion et sait rigoler.

La prière quotidienne et le rythme défini par les activités et les deux ballades en montagne lors de cette semaine offre une étude si dense et pourtant bien peu lourde au regard de tout ce que l’on apprend.

La vie à Abondance y est simple et chaleureuse, rien n’y manque et rien ne manquera à ces animateurs bien choisis pour ce qu’il font !

Personnellement, je repars de ces Laboratoires de la Foi bien triste de ne pas avoir eu deux voir trois journées de plus mais plus sérieusement avec une envie d’y revenir y apprendre le programme de Session 2 insatiable et bien des idées à réfléchir avec la Bible à la lumière du Catéchisme. Aussi, je saurai comprendre de manière bien plus claire et construite les idées travaillées cette première année, ainsi je saurai m’offrir et offrir au Seigneur une petite évangélisation dans ma vie et dans celle des gens que je rencontrerai plus tard sur mon chemin de Foi