Retour photos 3 jours pour apprendre à prier

 

«Entre les huîtres et le foie gras !

Fidèle aux événements de la pastorale des jeunes depuis quelques années, je ne m’étais jamais laissée tenter par ces « 3 jours pour apprendre à prier », proposés en fin d’année. Ben oui quoi, j’suis catho depuis ma naissance, prier c’est bon quoi, je sais faire.

Happés par notre quotidien, la fin d’année semble souvent être un temps de fête, en famille entre amis, où il faut profiter au maximum. Ce n’est pas pour rien que ce sont souvent les vacances desquelles nous revenons le plus fatigués !

Cette année, la place s’est faite toute seule dans mon agenda, et cette proposition s’engouffrait dedans sans que je n’y puisse rien. J’ai laissé faire et me suis inscrite. Sans bien savoir pourquoi. Sans doute un Clin Dieu.

Je ne me suis pas dit que j’allais apprendre à prier, je l’ai pris comme un moment privilégié, consacré à Dieu, une halte dans ma fin d’année, pour prendre le temps, avec Lui, pour Lui donner aussi toute sa place dans cette période de fête, une sorte de réveillon avec Dieu, « entre les huîtres et le foie gras ! » comme dirait Monseigneur Batut.

Réveillon, Réveillons ! …. J’ai pour l’occasion réveillé ma Bible qui dormait sur mon coin prière depuis quelques temps : cela faisait partie du kit à emmener avec soi, au même titre qu’un carnet et qu’un stylo. Pour le reste, la communauté du Prado pourvoyait.

Avec la vingtaine de participants, nous avons été invités à prendre pleinement ce temps avec Dieu pendant 3 jours : un planning exigeant entre enseignements, temps d’oraisons (4 par jour ! non mais oh !), messe, liturgie des heures, le tout en silence (oui oui …). J’y étais, j’ai dis ok, je l’ai fait.

Pendant ces trois jours, la simplicité des enseignements nous a permis de nous réapproprier en douceur l’oraison à travers la Parole de Dieu, d’en aborder quelques méthodes très concrètes, de prendre le temps de nous essayer à faire oraison sous le regard de Dieu. J’ai ainsi pu re-découvrir cette Parole, et me rendre compte à nouveau qu’elle est une source inépuisable de richesses pour notre vie : Dieu nous parle à travers elle : dans chaque verset Il a quelque chose à nous dire ! Encore faut il choisir de prendre le temps de l’écouter et de comprendre … Pour sûr, le temps on l’avait !

Cela ne veut pas dire que chaque temps d’oraison est toujours une conversation intense avec Dieu ! On fait aussi l’expérience de la sécheresse de la prière pendant cette retraite ! Mais on apprend à l’accepter, et à comprendre que l’important c’est ce temps donné.

Dieu est le premier à nous attendre. A nous d’ouvrir notre temps pour Le laisser entrer.

Alice

3 jours à l’écoute du Seigneur

3 jours pour découvrir la prière en silence

Notre album