« Les baladins de la Lumière » sur les pas de Don Bosco

SAM_7026 SAM_7047 1

 

« Les baladins de la Lumière » en Italie !

Sur les pas de Don Bosco

 

La chanson des  baladins tient sa promesse, car elle dit : « Elle s’en va de par le monde l’équipe des baladins, elle va chercher la lumière en chemin… »

Les 15 collégiens du secteur d’Amplepuis et de Régny et leurs accompagnatrices ont traversé la frontière pour aller chercher cette lumière à Turin du 20 au 23 octobre 2015.  Cela à l’occasion du bicentenaire de la naissance de Don Bosco.

Nous avons commencé notre voyage en regardant le film qui retrace sa vie. Arrivés à Turin (Torino en italien), nous avons vu une ville pleine de belles choses à découvrir : des églises superbement décorées, sa cathédrale, ses musées, ses palais, ses jardins…

Nous avons logé au Valdocco dans la casa Mamma Margherita près de la basilique de Marie Auxiliatrice qui abrite beaucoup de reliques .

Nous  ne parlions pas italien mais nous avons rencontré quelques personnes qui parlaient français. De plus, Federica, une italienne rencontré à Taizé par l’une d’entre nous, nous a accompagné une partie du séjour. Elle a assuré la traduction, notamment au Cottolengo.

Le Cottolengo, c’est  le siège historique des institutions bénévoles portant ce nom qui sont présentes dans le monde entier. Il est né sous l’inspiration de saint Giuseppe Benedetto Cottolengo. Né en 1786, ce saint homme fonda ici-même la Casa della Divina Provvidenza (la maison de la Divine Providence), une structure dédiée au secours des pauvres et des malades qui ne vit que de dons.

2000 personnes, religieuses frères, bénévoles, malades et sans familles vivent dans ce lieu et sont réparties en  maisons appelées familles. Nous avons fait la connaissance, à l’aide d’un film, de Vitto,  né sans bras et sans jambes qui sait pourtant se rendre utile et qui joue  même très bien au baby foot.

Nous avons surtout eu la chance de rencontrer et d’échanger par gestes avec Angela, sourde et aveugle depuis l’âge de 7 mois. Nous avons découvert que les 4 piliers du cottolengo sont: la foi, l’espérance, la charité et surtout la prière.

 

Après ce moment fort,  l’après midi de ce deuxième jour a offert un moment de détente : déjeuner avec pizzas et glaces aux multiples parfums, puis découverte du panorama de la ville depuis le « Molle »(prononcer « molé »), monument très élevé qui abrite le musée du cinéma avec toutes ses surprises.

Ce temps de rires et de jeux ne nous a pas empêchés de vivre ensuite un beau recueillement lors de la visite de la cathédrale qui abrite le linceul de Turin célèbre dans le monde entier.

 

Le troisième jour s’est déroulé sur le lieu de naissance de Don Bosco à 35 km de Turin. Le père Patrick qui est au service de l’établissement scolaire du lieu nous a donné des détails sur la vie de Don Bosco. Nous avons pu participer à l’eucharistie en français avec lui et il nous a invités à disputer une partie de football avec une équipe de jeunes italiennes.

Nous savons maintenant que Don Bosco voulait accompagner les jeunes en les aidant à réfléchir, à découvrir le Christ et en leur témoignant de l’affection. La place du jeu dans sa pédagogie est essentielle et permet de mettre de la joie dans le quotidien. Cette pédagogie est toujours mise en œuvre dans les milliers d’établissements salésiens qui accueillent des jeunes de par le monde.

 

Il y a encore beaucoup de choses à découvrir à Turin, alors on pense repartir l’année prochaine. Cela permettra aux cinq baladins qui n’ont pas reçu à temps leurs papiers pour cette année de pouvoir chanter à leur tour sur la terre de Don Bosco : « Laudato si o mi Signore » !

 

Isabelle DUMAS

 

 

 

SAM_7062 SAM_7077 SAM_7158 SAM_7235 SAM_7275 SAM_7302 SAM_7327