Suite à l’annulation du Pèlerinage en Terre Sainte : c’est parti pour Rome-Assise !

logo Terre Sainte 2014

 

 18 juillet 2014

L’équipe d’organisation Lyonnaise de la Terre Sainte a réagi immédiatement pour prendre la décision de ne pas laisser les jeunes Lyonnais seuls et désemparés  pendant ces 10 jours.

Voici leur nouvelle proposition, qui, elle le sait, ne présente pas la même saveur mais qui peut donner une nouvelle chance de vivre ensemble une belle expérience de pèlerinage.

Il s’agit d’un pèlerinage Rome-Assise : De saint François au pape François, cheminer spirituellement sur les pas du Poverollo jusqu’à Rome, à la rencontre des premiers chrétiens jusqu’à l’Eglise du troisième millénaire.

Un programme fort et qui promet d’être très riche notamment car  avec les yeux de notre foi, nous croyons que : lorsqu’il y a obstacle, il y a grandes grâces ! 

Les dates sont fixées du 23 au 30 juillet.

A ce jour, 61 jeunes pèlerins ont répondu  OUI pour cette nouvelle aventure où Dieu les appelle cet été.  L’équipe attend encore des réponses…

L’équipe d’organisation est donc sur le pont pour ré-organiser un beau projet pour eux dont le programme s’affine au fur et à mesure :

-Départ en car mercredi 23 juillet aux aurores pour arriver le soir à Rome

-Visites de Rome pendant 4 jours : programme autour des Basiliques et Angélus avec le Pape dimanche

-3 jours à Assise en passant par :

  • Greccio, lieu connu pour être le début de la tradition de la crèche après une messe de Noël célébrée par St François  
  • Le mont Subasio où se situe l’ermitage des Carceri, un monastère de grottes où St François  se réfugia avec ses compagnons

Mgr Jean-Pierre Batut, accompagnera les jeunes.

Que Dieu bénisse leur travail et tous les pèlerins !

Affaire  à suivre….

D’autre part, les jeunes sont tout particulièrement invités à ne pas rester sans plan spi cet été dans tous les cas et de venir participer aux Labos de la foi avec le cardinal Barbarin et Mgr Batut : une semaine en montagne pour se former et se ressourcer !

 

17 juillet 2014

Suite à la décision commune prise le mardi 15 juillet 2014 d’annuler ce pèlerinage pour les jeunes, vous trouverez ici, les expliqcations de cette annulation par la directrice du service national des jeunes et ici, les mots que Mgr Bernard Podvin, porte-parole de la Conférence de Evèques de France adresse aux étudiants qui devaient partir.

Pour les jeunes du diocèse de Lyon, l’équipe d’organisation essaie de proposer une alternative.  Plus d’infos à venir… Restons unis dans la prière notamment pour nos frères en Orient !

 

 15 juillet 2014

Dans le regret, nous vous annonçons l’annulation de notre pélerinage en Terre Sainte. Suite à notre réflexion commune, voici la décision prise  :

« En raison de l’aggravation et de l’évolution très incertaine du conflit en Israël/Palestine, Mgr Georges Pontier, président de la Conférence des évêques de France et Mgr Denis Moutel, président du Conseil pour la Pastorale des Enfants et des Jeunes, ont décidé d’annuler Terre Sainte 2014, le second pèlerinage national étudiant. 2 200 étudiants et aumôniers accompagnés par 21 évêques se préparaient à y participer du 23 juillet au 3 août 2014…. (Lire la suite ici)

 

10 juillet 2014

Suite aux récents événements dans différents pays du Moyen-Orient, dont la Terre Sainte où 2000 jeunes dont 125 Lyonnais sont attendus  du 23 juillet au 2 août, voici les communiqués concernant ce pèlerinage :

En provenance du national : 

« Point actualité Pèlerinage National des Etudiants en Terre Sainte – 10 juillet 2014

Dans le contexte de crise en Israël/Palestine, le pèlerinage national des étudiants en Terre Sainte continue de se préparer tout en prenant très au sérieux l’évolution de la situation. 

Du 23 juillet au 3 août, 2200 étudiants et accompagnateurs sont attendus en Terre Sainte à l’invitation des évêques de France. Au jour d’aujourd’hui et au vu de l’analyse fondée de la situation actuelle en Israël/Palestine, il n’est pas envisagé d’annuler le pèlerinage, sous réserve d’aggravation majeure. « Nous ne conseillons pas d’annulation pour le moment, a indiqué le Consulat général de France, sous réserve d’évolution mauvaise de la situation et à condition d’être en lien étroit avec les groupes et que ces derniers acceptent de modifier des itinéraires. »

D’ores et déjà, sur recommandation du Consulat, il avait été décidé il y a une semaine que les groupes ne se rendraient pas dans certaines paroisses de Cisjordanie. Dans le contexte de l’évolution récente de l’actualité en Israël/Palestine et de la poussée de tension entre la Bande de Gaza et Israël hier et cette nuit, le Service National pour l’Evangélisation des Jeunes et pour les Vocations est actuellement en mode cellule de crise et prend les moyens d’appréhender au mieux la situation en se basant sur les informations précises et fiables du Consulat général de France et du ministère des affaires étrangères, et en concertation étroite avec ses interlocuteurs locaux et Terralto, l’agence de voyage chargée de la logistique du pèlerinage avec qui il est en lien permanent.

L’équipe de coordination nationale du pèlerinage Terre Sainte 2014 a assuré, ce jour « prendre très au sérieux l’enjeu majeur de garantir la sécurité des pèlerins et le bon déroulement du programme des groupes dans un esprit de responsabilité et d’analyse approfondie de la situation actuelle à partir d’informations fiables ».

Tous les responsables de groupe et accompagnateurs du pèlerinage dans les différents diocèses sont informés très régulièrement afin de pouvoir connaître au jour le jour la position de l’équipe organisatrice du pèlerinage compte-tenu de cette situation mouvante et instable. Ils peuvent ainsi répondre au mieux aux questions des pèlerins, de leurs parents et les rassurer sur le sérieux de la gestion des questions de sécurité. « Nous pensons avant tout à tous les habitants de Terre sainte, commente l’équipe de coordination nationale du pèlerinage, aux victimes israéliennes et palestiniennes. Pèlerins de la Paix dans l’élan du voyage récent du pape François en Terre Sainte, nous prions toujours plus intensément pour implorer la paix dans cette région. »

Source :  site national des jeunes

Et le communiqué pour les pèlerins Lyonnais :

 » Jeudi 10 juillet

Bonjour à tous,

Nous suivons tous attentivement l’épisode malheureux des 3 adolescents israéliens morts près d’Hebron (lieu qui ne fait pas partie du pèlerinage) et le meurtre du jeune palestinien ont servi d’étincelles dans une situation qui était déjà délétère et potentiellement violente. Cela conduit à des opérations militaires de part et d’autre.
Malgré le poids apporté par les médias à ces événements, cette situation n’est pas nouvelle, et elle est prise en charge par les autorités françaises et l’agence de voyage Terralto. Les deux agissent de concert dans un esprit de responsabilité et de sécurité.

Concrètement pour notre pèlerinage : 
-En lien étroit avec les ambassades, nous ne prendrons pas de risques. Les endroits difficiles seront évités. Nous aurons assez d’informations pour anticiper nos déplacements.
-Des modifications de programme peuvent avoir lieu pour notre sécurité.
-En cas de problème grave, le consulat de France et l’organisation du pélé prendront toutes les mesures opportunes.

Par ailleurs, pensons à la joie des chrétiens que nous visiterons et qui vivent cette situation au quotidien. Comme eux, nous ne serons pas otages de la peur, y compris dans ce qu’elle a d’irrationnelle surtout dans cette région.

Continuons à prier pour les habitants de Terre Sainte, implorons la paix pour cette région. Nous restons à votre disposition pour tout autre renseignement.

L’équipe d’organisation pour Lyon »

En union de prière avec tous ces jeunes qui vont vivre un très beau pèlerinage ! 

 

-A lire aussi, l’interview du cardinal Barbarin à la Conférence des Evêques de France, sur la célébration qu’il présidera au Lac de Tibériade lorsqu’il rejoindra les jeunes pour ce pèlerinage :

« Le Card. Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, présidera une célébration de la Parole le 24 juillet à 18 h 00 au bord du lac de Tibériade.

« Au nord du Lac de Tibériade, il y a Capharnaüm : c’est « Sa ville » dit l’Évangile. Jésus a certainement passé plus de la moitié de son ministère public autour du lac. C’est le temps des miracles et des paraboles. J’aime ce lieu depuis 40 ans que je le fréquente. Combien de baignades, combien de traversées et de contemplations sous toutes les couleurs du soleil, mais le moment que je préfère, c’est une heure de silence au Mont des Béatitudes…
« Le Semeur est sorti pour semer Sa semence » est la première phrase de la « première » parabole. Tout est là, tout est dit. Il est sorti du Ciel pour rejoindre les périphéries terrestres. Au jour de Sa venue chez nous, comme vingt siècles plus tard, Il sème : Son Amour, Sa Miséricorde, Sa Parole… C’est une Parole éternelle. Déjà, je rends grâce des merveilles que j’entendrai, écho toujours inattendu de la Parole de Dieu dans le cœur des jeunes : c’est l’éblouissement que j’ai la chance de vivre à chaque pèlerinage.
Je souhaite que les étudiants écoutent cette Parole et la mangent, qu’elle devienne leur chair et leur sang. Qu’à leur tour, ils soient eux-mêmes une parole vivante ! C’est une belle prière de Paul que reprend le Concile Vatican II : « Priez pour que la Parole du Seigneur continue d’accomplir sa course » (2 Th 3-1). »

(Texte intégral à découvrir sous peu sur le site de la CEF)

-A lire aussi, l’appel du cardinal Barbarin pour que nous les occidentaux portons de toutes nos forces, nos frères en Orient !